Uncategorized

Aigle Azur se prépare à céder une partie de ses activités à Vueling -Le Jour


Économie

Aviation

OLJ

14/08/2019

Aigle Azur, en difficulté, va arrêter sa desserte du Portugal et se prépare à céder cette activité à la low-cost espagnole Vueling, a indiqué hier son président Frantz Yvelin, écartant néanmoins toute menace de disparition imminente de la deuxième compagnie aérienne française.

« Nous nous préparons à céder une petite partie de nos activités parisiennes à Vueling, sans impact social. Dans ce cadre-là, nous conserverons une partie de notre activité à Orly et nous ferons migrer le reste de notre activité à Paris-Charles-de-Gaulle », a expliqué M. Yvelin, qui est à la tête de la compagnie, spécialisée dans la desserte de l’Algérie, depuis septembre 2017. « Il n’y a aucune menace à court terme, mais en revanche il y a une menace sur le long terme, elle est réelle », a ajouté M. Yvelin.

S’il assure que les passagers partis en vacances n’ont « aucune crainte à avoir » pour leur retour, il reconnaît que la compagnie rencontre des « difficultés » liées au coût du travail en France, à la hausse du prix du carburant et à une situation de surcapacité en Europe à l’automne dernier.

La compagnie, fondée en 1946 et dont les liaisons avec l’Algérie représentent 50 à 60 % de l’activité, emploie 1 150 salariés dont 350 en Algérie. Elle a transporté 1,881 million de passagers en 2018 et a réalisé un chiffre d’affaires de 300 millions d’euros (soit 336 millions de dollars) par an, mais « perd de l’argent depuis 2012 », selon M. Yvelin. En août, elle disposait de près de 25 millions d’euros (soit 28 millions de dollars) de trésorerie. « Nous n’avons pas trouvé d’acteurs intéressés pour racheter Aigle Azur », a-t-il poursuivi. La compagnie est détenue par le groupe chinois HNA (49 %), l’homme d’affaires américain David Neeleman (32 %) et la compagnie Lu Azur (19 %).

Aigle Azur arrêtera sa desserte du Portugal à partir de fin octobre, selon lui. Le projet de cession de cette activité a été présenté au comité d’entreprise le 5 août. Celui-ci « a souhaité procéder à une étude complémentaire » qui peut prendre deux mois selon le délai légal, a-t-il précisé, ajoutant que la direction avait engagé « les travaux préparatoires de façon à ce que tout soit prêt à l’issue de cette expertise début octobre ».

Vueling fait partie du groupe IAG, qui compte également en son sein British Airways, l’espagnole Iberia, l’irlandaise Aer Lingus et la compagnie à bas coût Level.

Contactée par L’Orient-Le Jour, Aigle Azur n’était pas disponible pour discuter des répercussions de cette acquisition sur ses activités au Liban.

Source : AFP

À la une

Inscrivez-vous à la Newsletter

Inscription en cours..

Vous êtes déjà inscrit à la newsletter de L’Orient-Le Jour

Inscription réussie

Veuillez vérifier votre saisie et réessayer

Introduisez votre email

Merci pour votre inscription

Retour à la page “Économie”

Read More

Show More

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
Close